Migration : Assister et secourir dans le respect de nos principes fondamentaux.

La problématique de la migration a été une des préoccupations majeures de l’action humanitaire au cours de l’année 2017. Un peu partout dans le monde, des équipes de secours ont travaillé à porter secours et assistance à des dizaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants sur le parcours migratoire et dans les pays d’accueil.

Dans des pays de départ comme le Burkina Faso, la Croix-Rouge Burkinabè s’est employée, aux côtés d’autres organisations humanitaires à faciliter l’installation des nombreux migrants rentrés de leurs périples dans des conditions le plus souvent précaires. En effet, bien que la Croix-Rouge ne promeuve ni ne dissuade la migration, elle s’attèle à sauver des vies et à faire respecter la dignité humaine.

Les migrants ont droit d’accès à l’eau, à la nourriture, aux soins médicaux et à la protection.

«…nos actions doivent s’opérer conformément aux principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge »

En une pareille situation, nos actions doivent s’opérer conformément aux principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. L’Humanité pour privilégier l’impératif humanitaire ; l’Impartialité pour n’apporter aucune distinction dans l’assistance humanitaire ; la Neutralité pour se départir de toute forme d’influence nuisible à l’accès aux victimes et à l’assistance humanitaire. Et enfin, l’Indépendance pour conserver notre autonomie d’action.

« Tutti Fratelli » comme le proclamait Henry DUNANT, nous sommes tous frères. Travaillons donc à faire en sorte que les personnes en déplacement aient accès à une protection et soient traitées avec dignité.

Léa BALIMA

Traductor »